Nemedia, cercle des contrées chimériques Celtiques

Légendes celtiques et héroic fantasy, pas de place aux faibles, ici on vénère Ogma, Dagda et Morrigan. Venez rejoindre des barbares Celtes en Nemedia
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.

Aller en bas 
AuteurMessage
éowyn
Divine déesse du Tuath
avatar

Nombre de messages : 1739
Age : 42
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Sam 23 Mai - 18:21






**source: Le Monde


La lecture répétée des aventures d'Astérix a ancré dans les esprits certaines images dommageables. Difficile de se figurer le guerrier gaulois autrement que doté d'un équipement de pauvre facture – signe d'arriération technique –, le casque nécessairement affublé des plumes de quelque volaille de basse-cour. Ce qui à l'incompétence artisanale ajoute le mauvais goût. La découverte de Tintignac (Corrèze), "une découverte comme il n'en arrive qu'une fois par siècle", selon l'archéologue Vincent Charpentier, raconte une tout autre histoire.


Sous un site gallo-romain connu de longue date, des archéologues menés par Christophe Maniquet (Inrap) découvrent en 2004 un sanctuaire gaulois établi sans doute au début du Ier siècle av. J.-C. Et, dans ses soubassements, une cache d'environ un mètre de côté, profonde de trente centimètres. A l'intérieur : un butin d'un demi-millier d'objets ou de fragments d'objets de fer ou de bronze, volontairement brisés. Des épées, des ­fourreaux, des fers de lance, des animaux en tôle de bronze, des pièces de mors… Et surtout dix casques – neuf en bronze, un en fer – parmi lesquels deux étrangetés esthétiques, deux pièces uniques, jamais décrites par les historiens grecs ou romains.


Le premier, le "casque-cygne", est pourvu d'une excroissance oblongue qui file vers l'arrière et d'un long cou de cygne qui décrit un arc de cercle de l'avant vers l'arrière. Le second, plus étonnant encore, arbore trois grands anneaux tangents disposés en triangle sur le dessus du casque. Fantaisie stylistique suscitée par les contacts avec les conquérants romains ? Ce n'est pas l'avis de Christophe Maniquet, qui date ces casques du IIIe, voire du IVe siècle av. J.-C. Soit deux siècles au moins avant la conquête romaine…


Il arrive aussi que les découvertes corroborent l'imagerie ancienne du guerrier gaulois. Ainsi des longues trompettes de guerre, ou carnyx, retrouvées dans la cache de Tintignac. On les voit sur toutes les anciennes représentations des troupes gauloises marchant au combat. Mais aucune n'avait jamais été retrouvée entière : si les historiens savent qu'elles étaient bien réelles, ce n'est que grâce à leurs représentations sur certains monuments romains, érigés par César ou Auguste. "Seuls des petits fragments de deux carnyx avaient été ­retrouvés au XIXe siècle, dans le Doubs et en Ecosse", explique Christophe Maniquet. Dans le butin de Tintignac, on a retrouvé sept carnyx, détériorés mais presque entiers. Pour six d'entre eux, le pavillon est une hure de sanglier ; pour le septième, c'est une tête de serpent. Un miracle archéologique. Deux de ces pièces uniques, le casque-cygne et l'un des carnyx, viennent d'être restaurées et devraient même être exposées prochainement au Musée du cloître de Tulle.





Hélas, tous les objets retrouvés dans la cache du sanctuaire gaulois de Tintignac ont été méthodiquement brisés au moment de leur enfouissement. Même les épées ont été cassées en deux. Pourquoi ? "A Tintignac, on peut suivre l'évolution d'un lieu de culte depuis sa fondation au début du Ier siècle av. J.-C. jusqu'à son abandon à la fin du IIIe siècle, après un incendie, répond Christophe Maniquet. On passe d'un sanctuaire de terre et de bois à un ouvrage maçonné au début de notre ère. Avec, au moment de la transition, l'abandon volontaire de l'ancien sanctuaire et de ses objets rituels. Je pense que ceux retrouvés dans ce dépôt sont des objets rituels gaulois qui ont été abandonnés volontairement en vue de la reconstruction du sanctuaire et de sa modification pour d'autres cultes, des rituels différents voire des divinités différentes – on ne sait d'ailleurs pas lesquelles." La conquête par Rome pourrait avoir provoqué, non un changement progressif des cultes, mais bien leur arrêt brutal et leur remplacement, ou leur réforme profonde.


Voilà qui tord le cou à un autre cliché. Car même s'ils ont été réformés abruptement après la conquête romaine, comme le suggère Christophe Maniquet, les cultes ­gaulois se pratiquaient déjà dans des temples et ne se réduisaient pas à d'obscures réunions sous des arbres centenaires, près de gués ou de sources, ou au milieu de quelque clairière perdue au fond des bois… Voilà qui prouve que, selon l'expression de Christian Goudineau, la religion gauloise n'était pas "naturaliste"


***





* representation par imagerie virtuelle du casque à anneaux.

Des neuf casques découverts,huit sont en bronze et un seul en fer. La plupart avaient reçu des coups d’outils. Certains conservaient leur couvre-nuque ou leurs couvre-joues. Le casque en fer porte des décorations réalisées sur un plaquage en bronze. De façon surprenante, trois anneaux de 0,30 m de diamètre se développent au-dessus de l’un des casques en bronze. Un autre enfin, tout aussi unique, prend la forme d’un cygne. Son cou constitue une corne frontale retournée vers le couvre-nuque qui figure la queue de l’oiseau.













LIEN VIDEO SUR L'EXPOSITION RELATIVE AUX FOUILLES DE TINTIGNAC:





http://www.correzetelevision.fr/site/component/option,com_hwdvideoshare/task,viewvideo/Itemid,188/video_id,780/






_________________
Ken a goue'as kousket skuizh-tre,
Hag a zeuas de'i un huñvre :
Gwelet he gwaz en he c'hichen
Ker kaer evel an heol melen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armelezour.overblog.com/
Erwan
Façonneur de songes,Main de Lugh
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 47
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Lun 25 Mai - 17:52

La vache, la claque!
On sait depuis un moment avec des sites comme gournais sur aronde (ch'ai plus l'orthographe) et ribemont sur ancre, que les lieux de cultes gaulois etait pour la plupart de vrais edifices, fait de materiaux perissables certe mais de vrai temples. On n'a egalement des exemples en Irlande. Mon frangin en a fait u une belle reconstitution dans sa BD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erwanseurelebihan.com
éowyn
Divine déesse du Tuath
avatar

Nombre de messages : 1739
Age : 42
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Lun 25 Mai - 19:50

Erwan a écrit:
La vache, la claque!

Ouais hein? Merci quiiii??? Merci Tata Wywyn la fouine (qui couine) !




Quels genre de sanctuaire exactement? Tu peux nous montrer ça? Style fanum? Ou genre Roquepertuse?Je retrouve plus un de mes mag consacré entre autre à Roquepertuse.Je me demande si je ne te l'ai pas filé celui-ci,je ne sais plus,faut dire que je t'en ai refourgué quelques-uns.Ribemont sur ancre c'est un site "sacrificiel" il me semble où l'on laissait pourrir des restes humains et animaux (d'où l'hypothèse de l'existence de sacrifices humains).Sans quoi,comme ils l'expliquent dans l'article,c'est à l'époque Gallo-romaine que l'on commence à construire avec maçonnerie et que les sanctuaires prennent de l'ampleur non?

Il y a un truc interessant à soulever aussi concernant les casques et la symbolique du cygne. On en parle là:

http://www.arbre-celtique.com/approfondissements/symbolisme/animaux.php

Quant au casque avec les trois anneaux...chépa....ça se trouve les mecs ils faisaient mumuse avec,c'etait à celui qui reussissait à lancer une pierre à l'interieur d'un des anneaux sans que le porteur du casque ne se la prenne dans la tronche Oui je sais c'est n'importe quoi,mais un peu de légereté que diable!

[EDIT]Concernant les sacrifices de Ribemont cités plus haut,j'avais ça dans mon dossier bordel archeo et je crois te l'avoir déjà montré Wawan:








Jean-Louis Brunaux a livré le secret de ce site qui a été longtemps considéré comme un sanctuaire. En fait, à Ribemont-sur-Ancre, nous sommes en présence d'un trophée guerrier érigé à l'endroit d'une grande bataille. Cette bataille s'est déroulée vers 260 av JC, elle a opposé 10 000 fantassins et cavaliers : des peuples belges à des Gaulois, les Armoricains. Les Belges l'ont emporté et par la suite se firent appeler Ambiens.
Le trophée domine le paysage, il est tourné vers l'ouest, comme les enclos funéraires et est séparé du monde profane par un fossé. L'enclos était de forme polygonal et entouré d'un mur de 6 m de haut. Mais à l'extérieur de cet enclos on a aussi trouvé un espace cultuel. En fait, nous sommes en présence de deux trophées, celui des vainqueurs et celui des vaincus.


A l'extérieur de l'enclos, dans le trophée des vaincus, on a retrouvé des milliers d'os humains, en charnier, mélangés à deux cents pièces d'armement : boucliers, lances, épées. Ces os proviennent d'hommes solides, entre 15 et 40 ans, ils ont été transportés sur deux kilomètres et ont reçu des coups violents ayant pu entraîner des blessures mortelles. Les dépouilles de ces hommes, décapités, avec leurs armes, avaient été installées dans trois bâtiments en bois sur des planchers surélevés à claire-voie, ils étaient suspendus à des portiques, serrés les uns contre les autres, pour sécher. Après décomposition, quand les os étaient parfaitement nettoyés (au bout d'un an), ils étaient récupérés et traités rituellement. Après broyage, les os servaient d'offrande aux divinités chtoniennes (souterraines). Les os retrouvés en charnier proviennent des corps qui sont tombés accidentellement sur le sol lors de la décomposition, considérés comme impurs (souillés par le sol?), ils n'ont pas été traités pour les dieux.


Dans l'enclos polygonal fermé, le trophée des vainqueurs, on a retrouvé un véritable ossuaire : un empilement de membres humains et d'os de chevaux, environ deux mille os longs, agencés en une sorte d'autel cimenté par du torchis et de la terre. A l'intérieur de cet autel creux, on a retrouvé des milliers d'os humains minutieusement broyés et brûlés pour alimenter les divinités souterraines (il s'agit des os des vaincus mis à sécher dans le sanctuaire précédemment décrit). On a retrouvé aussi dans cet espace les os longs d'une vingtaine d'individus avec leurs armes et des céramiques appartenant aux vainqueurs. Des stèles en grès étaient associées aux dépouilles de ces valeureux guerriers. Les dépouilles de ces guerriers vainqueurs étaient décharnées à l'air libre par les oiseaux. Ce n'est qu'après ce traitement que les corps iront rejoindre les divinités et que l'emplacement sera transformé en lieu de culte. Flavius confirme cette pratique chez les Celtes des armées d'Hannibal "Si l'on veut que l'âme rejoigne les dieux, il faut laisser le vautour affamé se repaître des chairs".


Nous sommes donc en présence d'un lieu de mémoire qui met en évidence que la guerre est un acte divin pour les Celtes. Après le combat, le champ de bataille est transformé rituellement, le corps des morts doit revenir aux divinités tutélaires. Le vainqueur prélève la tête de sa victime et est autorisé à garder ce trophée personnellement. Le reste des dépouilles est ensuite transporté jusqu'au lieu de culte pour y être traité de la façon dont nous l'avons décrit plus haut, les vaincus n'étant pas traités de la même manière que les vainqueurs.


L'enclos des vaincus a été conservé pendant plus de deux siècles alors que celui des vainqueurs a été détruit rapidement : les os longs ont été récupérés, les murs de l'enceinte ont été abattus, incendiés et les restes des corps ont été jetés dans la tranchée de la palissade qui sera refermée. Mais à la périphérie de l'espace sacré des vainqueurs, des sacrifices d'animaux, des offrandes d'armes, des banquets vont perpétuer le souvenir des guerriers héroïsés durant deux siècles et demi.

*On trouve le même style de "pratiques" sur les sites de Gournay sur aronde et Acy Romance .

_________________
Ken a goue'as kousket skuizh-tre,
Hag a zeuas de'i un huñvre :
Gwelet he gwaz en he c'hichen
Ker kaer evel an heol melen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armelezour.overblog.com/
Erwan
Façonneur de songes,Main de Lugh
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 47
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mar 26 Mai - 2:06

oui ben voilà t'as tout dis. Les os des vaincus sont brulés et mis en offrande dans des petits trous. Les specialistes ce sont posés la question pendant longtemps car ils ne savaient pas à quoi pouvait servir ces trous? ies gars ont pensés que c'etait peut etre pour des mats.
Ces trous etaient entourés par une sorte de petit murs fait d'ossements, souvent des femurs de chevaux. Il y en a quatre si ma memoire est bonne. Et les vainqueurs retourne vers le ciel, bouffés par les oiseaux, vers les dieux celestes, tel lug.

Petite precision pour ribemont, c'est que le culte est resté jusque l'air gallo romaine ou ce nemeton a ete reconstruit en dur dans le style classique latin. L'esprit du culte des heros mort au combat dans cette bataille persiste encore longtemps apres.
Le choix de ce genre d'endroit etait fait apparement a cause d'une zone boisé dont ils ont utilisé les arbres pour le lieu de culte. ce choix est lié au fait que ces zones boisées etaient isolées et c'etait par deduction, pour eux, une emanation d'un dieu.

la classe!

Pour gournay c'est mon frere qui en a fait la reconstitution dans "les celtes en europe" chez ouest france.
Brunaux etait assez d'accord avec cette representation, sauf qu'il nous a precisé que sans doute il y avait un torchis par dessus les palissades de bois.
Donc voilà c'etait une palissade rectangulaire avec une zone centrale sans doute abrité ou on laissait pourrir des animaux sacrifiés à meme la terre. Car la terre "mange". L'animal en pourrissant se decompose et est "absorbé" par la terre. On nourris la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erwanseurelebihan.com
Amra
Barde de la fantaisie barbare
avatar

Nombre de messages : 1259
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mar 26 Mai - 12:48

Tin, chui scié...Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimmerie.neufblog.com/
éowyn
Divine déesse du Tuath
avatar

Nombre de messages : 1739
Age : 42
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mar 26 Mai - 14:50

je trouve ça magnifique cette idée de nourrir la terre,elle absorbe les dépouilles des morts puis redonne la vie.C'est d'une grande poésie.Je trouve que le mythe Grec de Persephone ,épouse d'Hades et fille de Demeter s'en rapproche quelque part dans la symbolique.

Je ne pense pas me tromper en disant qu'au Tibet ,hors contexte "guerrier",on pratique toujours ce que l'on nomme les funerailles celestes.Ce dernier rite se pratique encore dans quelques centaines de sites sacrés,surtout dans les regions proches de l'Himalaya. Les officiants en sont les ragyapa, caste tibétaine spécialisée dans ces fonctions. Ces derniers, après avoir placé le corps du défunt sur un rocher sacré, le dissèquent, puis broient ses os,laissant les vautours se charger de l'élimination des restes funéraires.

C'est qui Brunaux déjà? (vas-y épate nous monsieur "je cotoie des pointures" )

_________________
Ken a goue'as kousket skuizh-tre,
Hag a zeuas de'i un huñvre :
Gwelet he gwaz en he c'hichen
Ker kaer evel an heol melen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armelezour.overblog.com/
Helgui le gris
Ard ri
avatar

Nombre de messages : 1482
Age : 47
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mar 26 Mai - 15:12

Ouaip c'est poétique mais en théorie seulement, en pratique ça daube et ça pourrit l'eau des sources à proximité, enfin bon, moi j'dis ça, tu me connais, je sais aussi être pragmatique.

_________________
Si Dagda avait voulu que l'homme soit parfait, il ne m'aurait certainement pas pris pour modèle... [img:ca62]https://redcdn.net/ihimizer/img232/3813/bannirenem7vy.gif[/img:ca62]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemedia.blogspot.com/
éowyn
Divine déesse du Tuath
avatar

Nombre de messages : 1739
Age : 42
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mar 26 Mai - 15:33



* Eo,oiseau rare qui trouve qu'il y a souvent du beau dans le degueu,le laid la fascine souvent (se retire un mickey de la narine et se dit qu'elle a envie de se mettre à la sculpture)

_________________
Ken a goue'as kousket skuizh-tre,
Hag a zeuas de'i un huñvre :
Gwelet he gwaz en he c'hichen
Ker kaer evel an heol melen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armelezour.overblog.com/
Erwan
Façonneur de songes,Main de Lugh
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 47
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mer 27 Mai - 13:06

desolé mais moi aussi je trouve ca beau, l'idée de nourrir la deesse. Et sans doute les dieux chtoniens. Je ne pense pas connaissant le gout immodéré des celtes en general pour leurs sources et les differentes divinités qui en decoulent, qu'ils laisserait l'eau se tarir pour une histoire de culte, chaque chose etait à leur place. Il y avait une harmonie avec la nature ou plutot, ils etaient completement adapté à leur invironnement.

Evidemment ca devait chlinguer grave, il n'empeche que le symbole est extrement fort et est basé sur une observation donc une contemplation...moi je dit baleze. Ce qui rajoute au fait que c'est gens la monsieur...ils avaient un rapport avec la mort surement plus sain et plus violent certe, que notre rapport inceptisé et notre refus de la notre d'aujourd'hui.
Je prefere une carcasse qui pourrit et qui daube que des animaux de batterie, on les voit pas on les sens pas non plus, mais quel irrespect, quel cruauté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erwanseurelebihan.com
Erwan
Façonneur de songes,Main de Lugh
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 47
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mer 27 Mai - 13:13

Ah oui Bruneaux, c'est un archeologue "reputé" le decouvreur de ribemont et donc le conservateur du musée egalement. Il est presenté comme le specialiste (de mon cul) de l'armement gaulois et c'est un mec tres humble

j'en ai deja parlé je crois dans un poste precedent avec Cneus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erwanseurelebihan.com
Erwan
Façonneur de songes,Main de Lugh
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 47
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mer 27 Mai - 13:18

je tiens a preciser aussi que mon avis sur ce personnage a ete partagé avec des specialistes, pendant l'une de mes nonbreuses discussions par exemple avec Sergent...et ouais

c'est ma petite minute de j'me la pete, et ca fait du bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.erwanseurelebihan.com
Arius
Sword Brother
avatar

Nombre de messages : 871
Age : 108
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mer 27 Mai - 13:57

Oué bon ...

Ya rien d'intéressant la dedans ...

Des os pourris, des machins cramés, des trucs poussiéreux qu'on fait passer pour de l'antique prestigieux alors que c'est juste des vieilleries moisies...

Et pour continuer des délires psychédéliques voire psychotiques sur la mort, la vie, tout çà ... Mega trip.

Encore un truc de poseurs qui s'extasient en bande devant un caillou millénaire en délirant comme un prof d'histoire sous extasy qui fait son gourou. Ça frôle la partouze intellectuelle, tendance mystique.

Faites chier tous.

Pas parce que j'y connais rien que je vais vous laisser vous la péter tranquille non mais ho.

Grmbl ...





Ok, c'est passionnant quoi ... Super intéressant ... Mais Merde ! J'ai juste rien à dire, j'me sens exclu de la discution, c'est pas juste quoi ...


Arius, Raleur

_________________
A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

Martin Luther King

Cliquez la =====>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amra
Barde de la fantaisie barbare
avatar

Nombre de messages : 1259
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   Mer 27 Mai - 14:59

Enfin, notre Narius de retour, cha fait du bien !!!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimmerie.neufblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tintignac et ses fabuleux casques gaulois.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FABULEUX !
» A la recherche du fabuleux trésor des Templiers
» [Gondor] Casques, deuxième assaut
» Le fabuleux Juke-Box du Grand Escargot
» Rapport de bataille gaulois/empire romain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemedia, cercle des contrées chimériques Celtiques :: Le Cromlech Némediant :: Archeo-
Sauter vers: