Nemedia, cercle des contrées chimériques Celtiques

Légendes celtiques et héroic fantasy, pas de place aux faibles, ici on vénère Ogma, Dagda et Morrigan. Venez rejoindre des barbares Celtes en Nemedia
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Concernant menhirs et autres dolmens

Aller en bas 
AuteurMessage
Helgui le gris
Ard ri
avatar

Nombre de messages : 1482
Age : 47
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Concernant menhirs et autres dolmens   Sam 16 Juil - 1:18

Dès 300000 avant J.C, la présence de l'homme est attestée en Armorique à Carnac plus précisément. Mais ce n'est qu'au néolithique que sont érigés des mégalithes, dont la signification exacte nous échappe encore. La plupart de ces témoignages préhistoriques sont concentrés autour du golfe du Morbihan (Locmariaquer, Carnac, Gavrinis, etc...) mais on en trouve partout en Bretagne.


On associe souvent les mégalithes aux Celtes et plus particulièrement aux Druides. Mais si l'on suppose que les Celtes ont ré-utilisé certains sites mégalithiques, et se sont inspirés de ceux ci dans certains mythes, ce sont les peuples du néolithique qui construisirent les mégalithes


Quelques définitions:


Dolmen, du breton Dol: table, et men: pierre, table de pierre

Menhir, du breton men: pierre et hir: long, pierre longue

Galgal, dolmen recouvert d'un monticule de terre

Cairn, monticule de terre et de pierres recouvrant des sépultures

Mégalithe, terme générique s'appliquant aux dolmens,menhirs,cairns,etc..




L’implantation des menhirs

Selon divers spécialistes, les menhirs seraient implantés sur un croisement de courants magnétiques ou de courants d'eau dont les frottements génèreraient un champ magnétique. La perturbation ainsi créée est porteuse d'énergie. Ce croisement représente le "point étoile". Il est également démontré que ces monolithes se trouvent aussi à la croisée du réseau Hartmann (un réseau d'énergies telluriques de 2m d'espacement et de 2,4m d'épaisseur). Ce réseau est un courant invisible couvrant la quasi-totalité du globe, dans lequel certains animaux sensibles, tels les chats, se plaisent à s'y reposer et en dehors duquel les bébés ont des difficultés à dormir. Le mégalithe y accumule donc ces énergies magnétiques telluriques émergeant du sol et des astres, d'où son pouvoir de guérison. Le monolithe possède des faces magnétiques en étoiles de Salomon orientées d'après la position du soleil aux solstices et équinoxes, ou encore selon des positions particulières des monuments. Le passage de sa constellation au zénith du lieu correspond au maximum d'intensité vibratoire. Le constructeur du mégalithe a donc déformé ces réseaux naturels pour créer d'autres points d'un réseau plus dense qui forment une porte magnétique ou un relais (une sorte d'antenne) émergeant ou détournant les énergies. Le menhir rééquilibre un lieu terrestre en reformant l'équilibre des énergies s'y trouvant. C'est le rôle des alignements de Carnac. De plus, le mégalithe émet un rayonnement statique conséquent, appelé aura. Les mégalithes royaux peuvent posséder un aura décelable jusqu'à 28 kilomètres telle la table du dolmen du Mané-Rutual, à Locmariaquer d'une taille de 11,5m sur 4,20m pesant plus de 60 tonnes. Tel le plus célèbre alignement de menhirs, celui de Carnac, s'étendant sur plus de 4 kilomètres et comprenant 2934 menhirs, ces regroupements représentent l'équivalent d'un point d'acupuncture de la Terre Mère, afin de dévier ou d'émerger ses énergies.
Hormis leurs spécificités entre la médecine de la terre et le contrôle des énergies Telluriques, ces regroupements servent de repères pour des observations astronomiques et astrologiques. Alors que les pierres branlantes ou "pierres des fées" servaient à la divination, les menhirs isolés furent plantés sur des lieux d'initiation et de guérison, car ils sont plantés sur des noeuds de courants telluriques que les radiesthésistes redécouvrent.
De plus, il faut savoir que chaque pierre possède une polarité, celle verticale devient masculine amenant nombre de controverses des scientifiques sur un autre fait stipulant qu'elle servirait donc de stèle ou d'autel, car placée à la limite du monde des morts et celui des vivants, elle indiquerait alors la proximité de la sépulture.
En France, il y aurait plus de 2200 menhirs isolés, sans compter ceux qui composent les alignements et cromlechs.
Selon leurs créateurs, soutenus aujourd'hui par les radiesthésistes, la Terre, appelée Gaéa, possède un corps psychique et un corps physique doté d'organes moteurs. Un système osseux telles les masses rocheuses, sanguin tels les fleuves et océans et nerveux tels les courants magnétiques. Les sages délimitèrent ces courants dont les grandes migrations humaines de toutes cultures et époques confondues utilisèrent. Le feng-shui en découle même, défini comme l'art d'adapter les demeures des vivants et des morts afin d'établir une coopération et une harmonie avec les courants du souffle cosmique. Les deux courants du yang et du yin qui parcourent la surface de la terre, sont identifiés aux symboles qui correspondent aux quartiers est et ouest de l'hémisphère céleste.
De plus, il est à relever que bon nombre de cathédrales ou d'églises furent construisent sur ces noeuds de courants. Comme par exemple les abbayes de Fécamp, Trois Pierres, la Trinité du Mont, Saint-Wandrille, Saint-Hélier, Jumièges, la chapelle des sept saints......





Les techniques de construction des menhirs
Au néolithique, la technique est rudimentaire, ce qu'il n'empêche pas des connaissances empiriques approfondies des masses et volumes et du moyen de les déplacer.
Leviers, cales, chaussées de bois. Diverses hypothèses ont été avancées, tant pour le traînage des blocs, par voie de terre et fluviale, que pour l'élévation. Dresser des blocs paraît être d'une autre gageure, en raison de leur poids. Mais il a fallu aussi les tailler, en particulier les linteaux, pour que les mortaises s'emboîtent sur les tenons sculptés.
La logique voudrait que pour la mise en place, les monolithes furent déplacés sur des rondins de bois portant à une élévation en fin de voie, ce qui permettait de les basculer dans l'emplacement prévu, au pied du (tremplin). Ce privilège se faisait seulement par la force musculaire de l'homme, car d'une nature divine, il en fut logique que le peuple se mette à contribution.





L’utilisation des dolmens

Tels les menhirs, les dolmens sont implantés sur des courants d'énergies Telluriques. Selon divers scientifiques, ces trilithes formèrent une porte vers l'au-dela, pour d'autres il n'en était qu'une question de sépulture ou bien encore un abris pour les plus cartésiens. Cela étant dit, il en va de même que pour tout mégalithe, sa fonction première n'en reste pas moins de capter les champs magnétiques. Tels les menhirs isolés, les dolmens furent également érigés sur des sites d'initiation et de guérison. Partant du fait que chaque pierre possède une polarité, celle horizontale devient féminine renvoyant à la terre et à l'entrée de l'univers souterrain. Son rôle servirait de médiateur entre le ciel et la terre.


La conception des dolmens

La conception d'un dolmen est certainement issue d'une des techniques empiriques les plus étonnantes selon leur époque. En effet un Trilithe ou Trilithon, appelé plus communément Dolmen est formé d'un ensemble de deux monolithes surmontés d'un linteau, tenu par un système de tenon et de mortaises.
Cette sépulture mégalithique, faisant preuve d'un art véritable de la construction et de calculs complexes, devait emboîter précisément les mortaises des linteaux sur les tenons des monolithes. Même si l'on suppose un modèle en bois, la réalisation n'a pas été aisée. Ensuite, il faut imaginer des échafaudages en forme de tours, afin de pouvoir hisser les linteaux et les poser sur les piliers, car il ne pouvait être question, étant donné le manque de place, d'user de plans inclinés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemedia.blogspot.com/
Harald H
Invité



MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   Sam 16 Juil - 11:03

Très sympa cet article! Tu en as tiré la source où?
Revenir en haut Aller en bas
Helgui le gris
Ard ri
avatar

Nombre de messages : 1482
Age : 47
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   Sam 16 Juil - 13:20

J'ai repris ça sur le site de Ty Breton mais je n'ai pas jugé nécessaire de mettrele lien car le reste concerne beaucoup de sujets d'ordre général http://nills44.free.fr/ qui ne concernent que la Bretagne actuelle. bigsmurf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemedia.blogspot.com/
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   Sam 16 Juil - 13:31

Je suis curieux de savoir comment on détecte le fameaux réseau d'Hartmman, dont on entend parler de manière récurrente.

Pour l'anecdote, le département français où il y a le plus de menhir est...l'Ardèche. dwarf

Mais la plupart du temps les agriculteurs les ont dégagés au tracteur et mit sur les bas côtés... Sad

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
éowyn
Divine déesse du Tuath
avatar

Nombre de messages : 1739
Age : 42
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: bonjour   Mar 19 Juil - 18:33

bonjour à tous!ravie d'avoir lu cet article sur les menhirs et dolmens Mr. Green partie il y a 2 ans de cela en Finistère,j'ai cherché les sites mégalithiques les plus prôches de mon lieu de vacance et j'ai questionné quelques vieux bretons du coin,accoudés à leur fenêtre.J'ai bien vu dans leurs yeux une petite lueur de moquerie lorsque je leur demandais où se trouvait le menhir untel ou le dolmen trucmuche!il me prenaient pour ça===> alien car il faut dire que pour eux ce n'étaient que de vieilles pierres qu'ils ne remarquaient même plus.Pour les sites plus connus,c'était autre chose,mais là c'étaient les touristes qu'ils ne remarquaient plus tellement il y en avait(d'où ma répulsion à m'y rendre,ces endroits me parlant d'avantage dans le calme).
à bientôt :+

_________________
Ken a goue'as kousket skuizh-tre,
Hag a zeuas de'i un huñvre :
Gwelet he gwaz en he c'hichen
Ker kaer evel an heol melen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armelezour.overblog.com/
Helgui le gris
Ard ri
avatar

Nombre de messages : 1482
Age : 47
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   Mar 19 Juil - 18:49

Demata Eowyn !

Heureux que tu nous aies rejoints !

Et ben oui les breizhoux sont plutôt frileux quand il s'agit de parler de sujets de ce genre. Ceci dit je crois que tu es dans le 28 et là bas c'est le territoire des Carnutes, pas mal de vestiges et un lieu sacré parmi les sanctuaires celtes, la ôrêt de Chartres...

Merci de tout coeur d'être venue cheers

_________________
Si Dagda avait voulu que l'homme soit parfait, il ne m'aurait certainement pas pris pour modèle... [img:ca62]http://img232.imageshack.us/img232/3813/bannirenem7vy.gif[/img:ca62]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemedia.blogspot.com/
éowyn
Divine déesse du Tuath
avatar

Nombre de messages : 1739
Age : 42
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: aaah!les carnutes!!   Mar 19 Juil - 18:57

d'abord merci pour l'accueil! Mr.Red ensuite les carnutes,je suis en plein dedans,à même pas 1km à vol d'oiseau du site le plus sacré à savoir la butte où se tenaient les réunions druidiques et païennes autour de la "virgo pariture" et où s'élève maintenant une cathédrale.Je la vois chaque jour,et chaque jour elle "parle":aux croyants,aux païens,aux athés,au genre humain...des questions sur ma ville?si je peux vous répondre,je le ferais(concernant ses vieilles pierres,le reste s'enlise dans l'apathie Sad ) salut

_________________
Ken a goue'as kousket skuizh-tre,
Hag a zeuas de'i un huñvre :
Gwelet he gwaz en he c'hichen
Ker kaer evel an heol melen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armelezour.overblog.com/
Harald H
Invité



MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   Mar 19 Juil - 19:21

Failte Eowyn!

Bienvenue parmi nous même si, j'aurais juste une remarque à te faie, rien de bien méchant ;)Smile
Te serais- t'il possible de réduire la taille de ton avatar? A lui tout seul, il prend la place de la moitié d'une page ;)Smile affraid

Merci d'avance viking

Harald
Revenir en haut Aller en bas
Zephiriel
Membre écouté de sa caste
avatar

Nombre de messages : 211
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   Mar 26 Juil - 13:35

Superbe article que celui-ci...je ne connaissais pas tout sur ces monstres de pierre... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.iceberg-editions.com
Helgui le gris
Ard ri
avatar

Nombre de messages : 1482
Age : 47
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   Mar 26 Juil - 13:40

Il y aurait tant à dire, mais là c'est surtout une petite synthèse d'infos pour les gens, ça pêrmet de ne pas confondre des termes, ce qui dans une discussion ou dans un scénario peut être gênant. Imagine que tu parles d'un cercle de pierres (Cromlech) et que la personne en face croit qu'il s'agit d'un menhir (monolithe) hu hu hu, rigolo...

_________________
Si Dagda avait voulu que l'homme soit parfait, il ne m'aurait certainement pas pris pour modèle... [img:ca62]http://img232.imageshack.us/img232/3813/bannirenem7vy.gif[/img:ca62]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemedia.blogspot.com/
Zephiriel
Membre écouté de sa caste
avatar

Nombre de messages : 211
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   Mar 26 Juil - 13:43

En effet mon Ami, cela apporte aussi bien un poid culturel mais aussi pratique !!! Haha !!

Quoi de plus beau que de s'enrichir culturellement et ludiquement !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.iceberg-editions.com
éowyn
Divine déesse du Tuath
avatar

Nombre de messages : 1739
Age : 42
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: un dolmen sous la cathédrale   Mar 26 Juil - 19:12

Helgui le gris a écrit:
Demata Eowyn !

je crois que tu es dans le 28 et là bas c'est le territoire des Carnutes, pas mal de vestiges et un lieu sacré parmi les sanctuaires celtes, la fôrêt de Chartres...

:
les pélerins de l'ère chrétienne se faisaient conter l'histoire de la vierge noire de Chartres.C'était une très vieille statue taillée dans un tronc de poirier évidé et qui représentait,assise et tenant sur ses genoux un enfant,la vierge sainte.On savait qu'elle avait été taillée,non pas par des chrétiens,mais par les druides aux temps gallo-romains,prêtres païens qui avaient noté sur son socle"virgini pariturae"(la vierge qui doit enfanter)prophétie reprise plus tard par les premiers évangélistes en terre beauceronne et qui leur permis ainsi de bâtir en ces lieux,une chapelle,devenue par la suite la cathédrale que nous connaissons.
Mais ce que peu de gens savent,c'est que bien avant les gaulois,les celtes avaient érigé sur un tertre sacré, un énorme dolmen qu'ils enterrèrent. Nombres de pélerins bravaient des dangers incommensurables pour se rendre en cette "grotte",cette chambre dolménique,où se trouvait un"puit celtique"dit "puit des Forts(puit des Initiés en d'autres termes),retrouvé et déblayé en 1904.Son eau semblait avoir quelques vertus "spéciales",curatives ou magiques,servant plus tard aux baptêmes initiatiques des druides(Jules César fit mention dans ses "commentaires de la guerre des gaules" de ces réunions druidiques secrètes,quelque part dans la forêt des Carnutes).Ce puit est encore représenté sous les pieds de Sainte Modeste,visible au portail nord de la cathédrale.
Il y'a des lieux où souffle " l'esprit".Le tertre des Carnutes était de ces lieux.Les celtes venaient y chercher le "don" de la terre(d'où l'enfouissement du dolmen et son accès par une allée jusqu'à la chambre).Ce don,cet "esprit divin",qui souffle ici peut être désigné par le terme gallois de "wouivre".Nos ancêtres donnaient ce nom à la fois aux serpents qui glissent sur le sol,et par extension imitative,aux rivières qui "serpentent",aux courants telluriques,magnétiques.Ces courants,manifestations mêmes de la vie de la Terre,apportaient à celle ci une recrudescence de vie qui fait les terres fécondes.
Or parmi tous les lieux sacrés où passaient ces courants,il en était un plus réputé que les autres,situé dans le pays carnute...les hommes y ont dréssé des pierres (receptrices d'énergie),puis s'en s'ont fait les gardiens:les "carnutes".Chartres,ce fut d'abord "carnut-Is",de "Is": le sacré et la Beauce,d'abord "Belisama"(puis Bélisa,Belsa,Biausa,Biause..etc). En effet, en des temps très anciens,le grand dieu des Gaules,Un et Inconnaissable,était désigné sous le nom de "Belen"(du nom du passage equinoxial du soleil dans la constellation du bélier),et avait pour compagne Bélisama,sa manifestation materielle,son expression terrestre et féconde.Les Carnutes vénéraient Bélisama (qui avaient peut être également eu nom:Isis ou Démeter),lui sculptèrent un visage et un corps,la firent régner sous le dolmen près du puit celtique,pour qu'y "souffle l'esprit".Il y souffle encore:un evêque de Chartres disait en parlant de sa cathédrale:"la source est en bas et en dessous",Nôtre Dame a les pieds sur la tête du serpent,de la wouivre.Le tertre est toujours vierge,aucune sépulture n'ayant été jamais autorisée en son endroit(près de la crypte et du puit) et,mystèrieusement, aucune fouille archéologique supplémentaire ne s'annonce depuis,malgrè les demandes incessantes...



Pour cet article,je me suis aidée du livre de Louis Charpentier "les mystères de la cathédrale de Chartres",à consulter pour de plus amples renseignements si vous le souhaitez! Wink

_________________
Ken a goue'as kousket skuizh-tre,
Hag a zeuas de'i un huñvre :
Gwelet he gwaz en he c'hichen
Ker kaer evel an heol melen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armelezour.overblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concernant menhirs et autres dolmens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concernant menhirs et autres dolmens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'Islam rejoint les autres religions
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» un petit pas l'un vers l'autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemedia, cercle des contrées chimériques Celtiques :: Le Cromlech Némediant :: Le Sidhe-
Sauter vers: