Nemedia, cercle des contrées chimériques Celtiques

Légendes celtiques et héroic fantasy, pas de place aux faibles, ici on vénère Ogma, Dagda et Morrigan. Venez rejoindre des barbares Celtes en Nemedia
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hunahpu, les fils du Soleil

Aller en bas 
AuteurMessage
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Hunahpu, les fils du Soleil   Dim 6 Mai - 22:54

Bonjour tout le monde,

je bavouilles en ce moment un peu de textes sur un blog, http://hunahpu.over-blog.fr/ Il s'agit de "chroniques" de la rédaction d'un jdr sur le thème des civilisations méso-américaines.
Il y a un peu de tout, du texte d'ambiance, du conceptuel technique propre aux jdr, et des considérations vaseuses.
Je ne suis pas sûr d'aller jusqu'au bout mais pour le moment ça m'amuse bien, autant à écrire qu'a tester le support "blog".

Les curieux sont prévenus. ;)

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
Carentus
Observateur
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Lun 14 Mai - 18:11

Sympa comme tout ça Schmill! J'attends avec impatience de lire la suite et de pouvoir un jour y jouer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://studiogrendel.free.fr
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mer 30 Mai - 11:45

Merci! Il reste pas mal de boulot mais je m'amuse bien à y travailler. Smile

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mar 26 Juin - 12:44

J'ai remis quelques couches d'articles. Pour le moment c'est très branché règles, aussi ça n'intéressera pas vraiment les non rolistes; mais il y a aussi deux trois textes d'ambiance qui traînent.
Bref, je m'occupe. ^^

http://hunahpu.over-blog.fr/

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mar 26 Juin - 14:42

Yop, un texte d'ambiance du blog, pour donner une idée (pas très joyeux celui là):




O Yum Cimil, j’ai entendu à l’aurore au fond des bois le cri lugubre de la bête.
Ce n’était pas celui du cerf blessé, une rumeur de la forêt, ou le bruit du vent qui se déchire sur les rocs.
C’était un hurlement de désir bestial, un râle de sauvagerie, une explosion de violence.
C’était ta promesse de l’agonie à venir.
Par la peur, j’ai vu ton règne arriver.



O Yum Cimil, j’ai senti ce midi ton souffle dans le vent froid du Nord.
C’était celui d’un corps vieux et fatigué, d’une âme malade, d’une bête expirante.
J’ai vu ton haleine fétide courir sur nos terres, faire pourrir nos champs et rendre malade nos enfants.
Le monde s’est peuplé de corps allongés, animés par le seul mouvement des nécrophages.
Par la charogne, j’ai vu ton règne arriver.



O Yum Cimil, j’ai vu ce soir la terre se tordre et s’ouvrir sous les contorsions de tes serviteurs.
Leurs membres décharnés ont jailli du sol aussi nombreux que les vers qui grouillent dans le cadavre.
J’ai vu leurs corps s’extirper de la fange et s’agiter comme des pantins suspendus à tes invisibles fils.
Ils ont marché parmi nous pour nous arracher ce qu’il y avait de beau, de jeune et de vivant.
Par le joug des vaincus, j’ai vu ton règne arriver.



O Yum Cimil, j’ai marché cette nuit dans ton terrifiant domaine, lié par la corde à tes serviteurs.
J’ai vu sous terre tes guerriers revêtus de la peau des vampires se repaître du sang des mortels,
J’ai vu tes arrogants seigneurs-hiboux nous observer comme du bétail du haut de leurs monstrueuses montures.
Tous je les ai vu trembler aux cris effroyables des Tzitzimines, enchaînés dans tes plus profondes cavernes.
Par tes armées, j’ai vu ton règne arriver.



O Yum Cimil, quand le temps s’est arrêté j’ai enfin vu ton trône de crânes, couvert de mygales et de vers.
J’ai vu ton corps aux membres squelettiques et au ventre boursouflé, tes parures faites d’os humains.
J’ai plongé mon regard dans tes orbites vides, emplies de ténèbres plus sombres qu’une nuit sans Lune.
J’y ai lu ta haine du Soleil et de tout ce qui brille et vit, l’adoration de la déchéance et de la fin du monde.
Par la folie, j’ai vu ton règne arriver.



O Yum Cimil, premier des neuf sombres seigneurs de Xibalba, maître de l’Inframonde,
J’ai vu ton règne arriver et j’ai compris que ta victoire était inéluctable, car la mort triomphe de tout.
Par la peur,
Par la charogne,
Par le joug des vaincus,
Par tes armées,
Par la folie,
J’hâterai la venue de ton règne, pour que prenne fin notre agonie.

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
Roanne
Observateur confirmé


Nombre de messages : 59
Age : 41
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mar 26 Juin - 14:51

J'irai jeter un oeil plus tard, je commence par m'inscrire à la newsletter pour garder la trace... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plumes-sauvages.net
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mar 26 Juin - 15:10

Oulala, il y a une newsletter! Tiens c'est vrai, j'avais oublié...enfin c'est pas trop le genre de trucs que j'utilises, pour être honnête. Allez chercher les gens dans leurs boites pour leur dire "venez c'est génial" j'ai toujours eu un peu du mal. :s
Mais à l'occasion je pourrrai m'en servir. Quant il y aura du matos en ligne, par exemple. Smile

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
Roanne
Observateur confirmé


Nombre de messages : 59
Age : 41
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mar 26 Juin - 15:12

Mais non, c'est super pratique : celle d'OB permet aux abonnés de recevoir une notification pour chaque article que tu mets en ligne. Ce qui permet aux gens pressés comme moi d'avoir juste à cliquer pour découvrir les nouveaux articles ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plumes-sauvages.net
éowyn
Divine déesse du Tuath
avatar

Nombre de messages : 1739
Age : 42
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mar 26 Juin - 15:33

Cneuuuuus mais c'est terrible ça! Shocked Shocked Shocked je suis complètement envoûtée là!J'adore ce style incantatoire!Mille bravo à toi! I love you

_________________
Ken a goue'as kousket skuizh-tre,
Hag a zeuas de'i un huñvre :
Gwelet he gwaz en he c'hichen
Ker kaer evel an heol melen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armelezour.overblog.com/
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mer 27 Juin - 10:12

Merchiii.

Pour le moment je bosses surtout sur les règles, mais je ferai un peu plus de texte d'ambiance une fois que ça sera bouclé. Smile

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
Helgui le gris
Ard ri
avatar

Nombre de messages : 1482
Age : 48
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mer 27 Juin - 15:59

Magnifique, superbe et envoûtant ! Ca fait plusieurs faois que je voulais poster et à chaque fois, un Chauve errant est venu me détourner de mes intentions premières sans me demander mon avis... Rolling Eyes


Bref Cneus tu as une fois de plus su mettre le doigt sur une thématique attirante et sur laquelle on désire savoir plus.

Tiens d'ailleurs au fait il y a un film que Mel Gibson a fait en début d'an,née qui s'y attache, tu l'as vu ?

_________________
Si Dagda avait voulu que l'homme soit parfait, il ne m'aurait certainement pas pris pour modèle... [img:ca62]https://redcdn.net/ihimizer/img232/3813/bannirenem7vy.gif[/img:ca62]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemedia.blogspot.com/
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Mer 27 Juin - 19:05

Alors oui, je l'ai vu, et sur le coup ça m'a un peu dégoûté du thème.
C'est à dire que faire jouer des sacrifices humains côté PJ, ça me tâtait pas ds masses. Mon côté fleur bleue sans doute!
En même temps j'avais très envie de aprtir à l'assaut d'un nouveau continent vierge, ou des bonhommes peuvent vivre en autarcie dans la jungle, ou découvrir une mosaïque de cités-états et de dieux cruels et puissants. (ma réfléxion ne va pas plus loin...).
Du coup j'ai décidé d'introduire un peu d'uchronie. Les Mayas d'Hunahpu n'ont pas été envahis par les toltèques, et n'ont donc pas adopté la tradition des sacrifices massifs. Bref, ils sont pas tous rose non plus, mais je laisse les génocides sacrificiels aux aztèques (jusqu'a 20 000 sacrifiés en une cérémonie à Tenotchitlan. Remarquez ça se perdait pas: les corps étaient depecés et distribués à la foule pour le repas).

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
Cneus le cruel
Négociant sournois d'Ouranos
avatar

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   Lun 2 Juil - 19:59

Les dieux sont des usurpateurs.

Leurs sourires ne sont que les rictus de carnassiers, leur paix n’est que le reflet de leur orgueil, et leurs dons ne sont qu’une infime partie de ce qu’ils nous ont déjà pris. Du haut des treize cieux et des abysses des neufs enfers, ils déclarent avoir crée le monde à leur image et de leur propre chair, en un cycle et un être parfait.

Mais quand ils quittent les jardins éclairés de leurs paradis et s’isolent dans les espaces infinis de la pensée, leurs mensonges s’écroulent et ils se retrouvent face au vide. Face à eux-mêmes.

L’esprit des plus lucides entrevoit alors la vérité.
Malgré toute leur puissance, ils ne sont que néant. Ou tout au plus une force naturelle éveillée à la conscience par le Créateur, vacillant au bord du ravin de l’oubli. Pour eux il n’y a nul défi, nul destin, et même nul immortalité.
Car les dieux sont mortels aux armes des autres dieux, et aucun paradis ne les attend. Leurs temples peuvent brûler, leurs zélateurs être anéantis, leurs domaines volés par les autres. Ils basculent alors dans le Vide, et toute leur substance se disperse dans l’univers, les annihilant pour une éternité plus froide et cruelle que la morsure des glaciers.

Même les hommes, ces créatures ridicules qui s’épuisent vainement à les satisfaire, même eux ont été dotés par le Créateur d’un destin et d’une âme immortelle qui donne sens à leur existence. Les pantins ne sont pas ceux que l’on croit.

Certains ont compris qu’ils n’étaient que des outils éphémères, même à l’échelle des éons de leurs vies. Ils étaient déjà des êtres cruels et immatures, ils sont maintenant devenus fous, écrasés par leur vacuité.

Nous les avions pourtant prévenus.

A l’aube du monde, quand le Créateur engendra l’univers et les dieux, et que les dieux ordonnèrent le monde, nous naquîmes à même l’argile céleste, nous extrayant de la fange par l’ardeur brûlante de notre esprit et le verbe le plus subtil de l’Unique.

On nous prit pour des dieux, jusqu'à ce que les premiers d’entre nous fussent fauchés par la mort, et que Yum Cimil découvre son rôle dans la symphonie divine. Alors nous chutâmes, et ceux que nous avions fréquentés comme nos égaux nous adressèrent moins souvent la parole, et le faisaient désormais avec mépris et orgueil.

Pourtant, en contemplant l’œuvre du Créateur, nous avions
déjà deviné leur place et la nôtre. Et quand nos cités s’élevèrent vers le
ciel, que notre pouvoir sur les éléments grandit jusqu’au limite de la compréhension, que notre règne imprima sa marque sur le monde comme les dieux l’avaient fait avant nous, alors ils prirent peur.

Ils eurent peur qu’à l’immortalité de nos âmes nous
n’ajoutions leurs pouvoirs, et que nous nous débarrassions d’eux. Ils
disparurent alors de la terre et, se réunissant dans la plus sombre caverne du
plus profond des enfers de Xibalba, décidèrent nous exterminer.

Ils déchirèrent les plaines et les montagnes comme on
plie une feuille, soulevèrent les mers, arrachèrent la lave la plus brûlante
aux entrailles de la terre pour la déverser sur nos cités, nos compagnes et nos
enfants. Ils firent du monde une surface fumante, recouverte de tourbillons de limons, de nappes de gaz mortels et parcourue par leurs plus infâmes
serviteurs.

Nous aurions du tous périr, bien sûr. Mais certains survécurent, grâce aux capacités de notre race, ou aux connaissances immenses que nous avions déjà acquises. L’ignoble meurtre que les dieux avaient perpétré
ne resterait pas impuni.

Longuement j’ai réfléchi à ces faits, enfermé dans la Chambre de Jade. Dans la pierre polie j’ai scruté mon visage, et j’ai tenté de lire la joie dans mes
traits, en pensant au moment où je ferai payer les assassins. J’ai passé
d’infinies heures à sentir ma poitrine exploser sous la douleur des souvenirs
des êtres tendres aujourd’hui disparus. J’ai repensé aux longues étreintes sous le Soleil, au goût des choses vivantes, à la voix sifflante des miens.


Parfois j’ai cru revoir toutes ces choses autour de moi, mais ce n’était que la folie qui rongeait mon esprit au fur et à mesure des siècles.
J’appelais la mort des milliers de fois, rêvant d’un repos enfin éternel au
lieu de cette éternité de captivité au goût de poussière. Mais à chaque fois je m’interdis l’irréparable.

Car nous avions un plan.

Loin, très loin au-dessus de nos têtes, le monde continuait à vivre et les dieux à régner. Pour nous remplacer ils avaient du appeler une nouvelle race de serviteurs, car ils ne peuvent pas vivre sans dominer. Et parmi ces êtres frustes ils s’en trouveraient pour trouver les messages que nous avions laissés. Certains d’entre eux auraient assez de sagesse pour les lire, mais sans doute pas assez pour s’en abstenir.

Alors, quant ils feraient couler le sang pour obtenir nos faveurs, tout changerait.

Cet évènement était inévitable, et c’est pourquoi il advint.

Lentement, au rythme des cœurs que l’on arrachait, les
portes de la Chambre s’ouvrirent. Tout aussi lentement nous nous extrayâmes de la lente et chaude torpeur dans laquelle nous étions enfoncés sous le poids croissant de nos souvenirs.

Du long et lent sommeil de la jade, nous sortîmes pour
repter, ramper et nous courber sans fin dans l’immense labyrinthe de pierre qui nous séparait de la surface. Trop nombreux furent encore ceux qui moururent alors, emportant avec eux des siècles d’accumulation de connaissances.

Mais enfin, une nuit, nous parvîmes sous le ciel étoilé sous les regards stupéfaits de ceux qui nous avaient appelés. Leurs corps roses et mous, leurs expressions simiesques, leurs réalisations pitoyables étaient l’impitoyable preuve que les dieux avaient pris toutes les mesures nécessaires pour ne plus jamais craindre quoi que ce soit de leurs serviteurs.

Ils se trompaient.

Ils nous pensent disparus, et nous sommes sous leurs yeux.
Ils pensent contempler l’infini, mais nous leur apportons le néant.
Ils pensent à la vie, mais ils sont déjà morts.

Car la Chambre de Jade est ouverte, et l’heure de la vengeance a sonné.

_________________
J'échange les sacramasaxes à vos mains contre une corde à vos cous...
Etherne
Scriptorium
Hunahpu (17/10)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etherne.jdr.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hunahpu, les fils du Soleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hunahpu, les fils du Soleil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» La Minustah remet des armes recuperees a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemedia, cercle des contrées chimériques Celtiques :: Le Cromlech Némediant :: Jeu des Maisons-
Sauter vers: